A l’approche de l’été, nous rêvons du bout du monde, de son soleil, de ces eaux turquoise et de son exotisme. Néanmoins, cet oasis de bonheur est loin et inabordable pour le porte-monnaie d’un(e) étudiant(e). Lasse de désirer, chaque année, des paysages inaccessibles, je suis passée à l’action.

La France est belle,  nous l’oublions souvent. Notre souhait le plus cher : prendre un avion pour quitter le pays à tout prix et s’envoler vers d’autres latitudes. Peut-être avons-nous tort car il est aisé de dénicher des endroits paradisiaques dans l’hexagone.

En vacances à Arzon, dans le golf du Morbihan, il était inexorable de passer une journée sur Belle-Île-en-mer. La date choisie, les tickets de bateau achetés, le sac à dos fait, la moto sur place louée, le départ est imminent.

Je vous déconseille de partir à la conquête de l’île à pied ou à vélo. Longue de vingt kilomètres, large de neuf et très vallonnée, vous n’aurez ni le temps ni la force de l’explorer. Ainsi, féru de moto, mon amoureux a loué une petite DUCATI tout terrain.

Un deuxième conseil, si vous souhaitez profiter de la balade en bateau, les cheveux au vent, couvrez-vous ! Vous apercevrez peut-être des dauphins, et puis vous ferez moins touriste qui se les gèle dans sa robe d’été.

La traversé au départ de Port-Navalo (commune d’Arzon) dure une bonne heure. Il est possible de rejoindre Belle-Île à partir d’Arzon, Vannes, Quiberon…Attention, l’océan n’est pas toujours très calme !

Plus nous nous approchons de la terre, plus l’excitation s’intensifie.

Ça y est, nous débarquons ne sachant pas à quoi s’attendre et espérant découvrir un lieu spécial. L’objectif n°1 : trouver l’agence à qui nous avons loué le bolide et s’échapper du Palais, ville bondée où la circulation est difficile.

IMG_0731.JPG
Le Palais, Belle-Île-en-Mer

GPS allumé, direction la 1ère étape de ce petit road-trip : la POINTE DES POULAINS (je ne détaillerai pas l’ensemble des étapes).

IMG_0650
La Pointe des Poulains

C’est le coup de foudre ! « Ce sont les Seychelles », m’écris-je,  alors, sur un coup de tête, nous décidons de revenir ici dans quelques jours pour y rester plus longtemps. Annulation d’un séjour, à Saint-Malo qui s’annonçait pluvieux, réservation d’un camping, des billets pour le bateau et, le tour est joué !

Seul bémol la voiture doit être transportée sur l’île et ce coût n’est pas négligeable (210€ A/R pour une voiture et 2 passagers).  Pourquoi ? Comme dit précédemment, il est préférable (voire impératif) d’avoir un véhicule pour se déplacer et c’est notre moyen d’hébergement. En effet, depuis une année, nous avons emménagé notre voiture en un cosy hôtel roulant. Nous sommes mobiles et les frais de logement sont réduits à peau de chagrin, le budget restaurant peut quant à lui exploser.

Nous avons séjourné au Bordénéo, camping 4 étoiles, situé à 1,5km du Palais et 500m de la plage, que je ne recommanderai pas malgré la grande superficie des emplacements CAR :

  • Piscine bondée, et puis il y a la plage, elle est donc useless
  • Les animations n’excellent pas celles du club-med
  • Blocs sanitaires vieillissants
  • Non éclairé la nuit
  • Personnel peu aimable
  • Impossibilité d’annuler le séjour
  • Cher pour des prestations qui ne sont pas à la hauteur

Découvrez, les bonnes adresses de l’île, dans les prochains articles !

Green Scarf Lady.

 

Cet article a 0 commentaires

Laisser un commentaire